Le Mouvement pour la démocratie en Europe 2025, ou DiEM25, est un mouvement politique pan-européen lancé en 2015 et présenté officiellement en février 2016 par l’ex-ministre des Finances grec Yánis Varoufákis. Ce mouvement vise à réformer les institutions de l’Union européenne afin d’y promouvoir davantage de transparence et de démocratie dans son fonctionnement2. Partant du postulat selon lequel « la transparence est l’oxygène de la démocratie », un certain nombre de revendications ont été mises en avant dans une première pétition3.

L’organisation mentionne la montée des extrémismes nationalistes en Europe, le Brexit et le Grexit comme des signes avant-coureurs d’une urgence manifeste de réinventer les institutions afin d’éviter une fracture en Europe. L’acronyme DiEM évoque la célèbre locution latine carpe diem. La date de 2025 correspond à la limite temporelle que le mouvement s’est fixé pour réussir à démocratiser l’Europe. En mars 2018, il lance également en Grèce le Front de désobéissance réaliste européen (MeRA25), qui se veut l’aile électorale de DiEM25 en Grèce et obtient 9 sièges de députés au parlement grec. DiEM25 est en partie à l’origine du parti Printemps européen, auquel est rattaché au niveau européen le parti français Génération.s.

DiEM25 a des positions proches de l’altermondialisme, l’écologie sociale, l’écoféminisme ou le post-capitalisme. Il se veut un mouvement transnational et non un parti, contractant de nombreuses alliances à travers l’Europe.

Référent de DiEM25

Christine PATTE

Christine Patte est née en 1955,

Française. Master de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.

Elle a commencé sa carrière professionnelle comme chercheur à la Direction de la Recherche et Développement (R&D) d’EDF ou Electricité de France.

Membre du DSC Paris.