Pirogue « Archipel citoyen planétaire »

by | 24 Juin 2021 | Comptes-rendus | 0 commentaires

Une nouvelle approche de la géopolitique (animateurs Patrick Viveret et Marie Hélène Izarn)

L’enjeu du débat français lors des échéances tant présidentielles que législatives de 2022 doit être situé dans la perspective de la « décennie critique » selon le terme des Nations Unies, qui s’ouvre pour l’humanité. De quelle France le monde a-t-il besoin ?

Certainement pas de la France-Afrique néocoloniale, 3ème ou 4ème vendeur d’armes, ou de la France néo-Vichyste que symbolise Marine Le Pen. Mais bien d’une France au service des droits humains, d’une politique écologique et sociale ambitieuse, qui illustre la possibilité d’un « pays -monde » où la diversité des cultures et des origines est considérée comme une chance et non une menace. C’est toute l’approche de « la mondialité » chère à Edouard Glissant respectueuse des « identités racines » de tous les membres d’une collectivité humaine mais capable d’œuvrer à la mise en œuvre de ce qui leur est commun. À cet égard, il nous faut finaliser le travail que nous avions démarré sur le projet d’une « alliance des forces de vie ». Des membres de la pirogue « Archipel citoyen planétaire » ont participé à un atelier sur la gouvernance planétaire lors du forum social mondial le 27 janvier 2021 en visioconférence, avec traduction simultanée en cinq langues, suivie d’une seconde visioconférence planétaire le 29 mai où une dizaine d’organisations, dont « Les Convivialistes », se sont rassemblées dans un concept appelé MRM pour « Multi Convergences de Réseaux Mondiaux ».

https://www.pressenza.com/fr/2021/05/29-mai-premiere-reunion-du-conseil-des-sages-des-peuples-de-la-terre/

Alain Caillé nous a fait une synthèse de la réunion du samedi 29 mai à l’assemblée Multi Convergence pour un parlement citoyen planétaire, où sept membres de l’Archipel étaient présents. Il lance un appel pour que des personnalités connues mondialement puissent se joindre à la démarche.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *